Le saviez-vous?

L’aménagement d’une bande riveraine assure l’efficacité de votre système de drainage souterrain. En freinant l’érosion des berges, et l’ajout de sédiments qui s’en suit dans le cours d’eau, la bande riveraine a pour effet de réduire les problèmes d’obstruction des drains souterrains, favorisant ainsi un bon égouttement des terres.

Les avantages de la bande riveraine

Des berges plus stables
La bande riveraine contribue à la stabilisation des berges. Elle prévient l’érosion des rives et, dans certains cas, les problèmes de décrochage et de ravinement. Elle réduit ainsi la perte de sol agricole dans les cours d’eau, tout comme les problèmes d’envasement qui s’ensuivent. En freinant l’érosion, la bande riveraine diminue donc les coûts reliés à d’éventuels travaux de réparation des berges et d’entretien des cours d’eau.
Des investissements qui ne tombent pas à l’eau
Lorsque l’eau érode le sol, elle apporte aussi votre argent. Souvent, des sols agricoles riches et fertiles tombent ainsi littéralement à l’eau. Par exemple, un sol argileux en culture de maïs-soya peut perdre jusqu’à 4,5 tonnes de sols par hectare chaque année. Si la terre compte 100 hectares et se trouve en Montérégie, le producteur doit alors éponger des pertes annuelles de plus de 5 585 $. Sa perte de sol annuelle équivaut au chargement de 37 camions dix roues.

L’importance de l’érosion varie selon les types de sols et de cultures, la topographie du territoire (degré de la pente) et les pratiques culturales.

Pour estimer la perte de vos sols, faites le test.

Le saviez-vous?

La partie supérieure de la couche arable est la partie fertile de votre terre. Il s’agit généralement des premiers 20 %centimètres de sol. La bande riveraine, jumelée à de bonnes pratiques culturales, contribue à freiner l’érosion de la couche arable et protège vos investissements.

Pour en savoir plus : Contrôlez l’érosion pour protéger vos investissements (pdf)

Des travaux d’entretien des cours d’eau moins fréquents
En freinant l’érosion, la bande riveraine a aussi pour effet de réduire les problèmes de sédimentation des cours d’eau et, par le fait même, de diminuer l’importance et la récurrence des travaux d’entretien effectués par votre municipalité et des coûts qui s’ensuivent.

Le saviez-vous?

Chaque année, au Québec, plus de 3 millions de tonnes de terre agricole sont perdus dans les fossés et cours d’eau. Cette perte a un effet direct sur la fertilité des terres et le coût d’entretien des cours d’eau qui peut atteindre jusqu’à 25 000 $/km dans certaines municipalités régionales de comté (MRC).

Une eau de meilleure qualité
En ruisselant, l’eau de pluie et la fonte des neiges entraînent dans les cours d’eau des matières fertilisantes (engrais, fumiers) et des résidus de pesticides qui détériorent la qualité de l’eau.

La mise en place d’une bande de protection riveraine adéquate a pour effet de réduire le volume d’eau ruisselée, diminuant ainsi les charges en azote, phosphore et sédiments dans les cours d’eau.

Une plus grande biodiversité
La végétation d’une bande riveraine offre un milieu propice à une faune variée et à une plus grande richesse biologique. Elle sert d’abri et de réserve de nourriture à plusieurs espèces, dont les poissons, les oiseaux, les mammifères, les amphibiens et les insectes. Plus la variété des végétaux qui composent la bande riveraine est grande, plus la diversité écologique (espèces fauniques et floristiques) sera riche.
Le retour du poisson
Une bande riveraine boisée et arbustive procure une ombre bénéfique qui favorise le maintien d’une eau fraîche et de meilleure qualité pour les poissons, en plus d’offrir un refuge aux insectes dont ils se nourrissent. On retrouve de nombreuses espèces de poissons dans les cours d’eau traversant les terres agricoles, comme l’achigan, la perchaude, l’omble de fontaine, etc. Leur survie dépend à la fois de la qualité des eaux et de la préservation de leurs habitats.

Le saviez-vous?

Plus d’une cinquantaine d’espèces de poissons ont été répertoriées dans une dizaine de cours d’eau en milieu agricole au Québec, en 2008. Généralement, les communautés de poissons sont plus variées au sud qu’au nord de la province.

Pour en savoir plus :

La présence d’alliés naturels
La bande riveraine permet de créer un habitat favorable pour plusieurs alliés naturels des agriculteurs : insectes bénéfiques pour la protection des cultures (coccinelle, etc.), insectes pollinisateurs (abeilles, bourdons, etc.), oiseaux de proie, oiseaux insectivores, reptiles, amphibiens, petits animaux prédateurs d’espèces nuisibles (visons, belettes, etc.). Si les bandes riveraines ont un impact positif sur la biodiversité, celle-ci rend aussi de précieux services à l’agriculture.

Le saviez-vous?

Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), les pollinisateurs interviennent dans plus de 35 % de la production végétale mondiale. Sans eux, notre productivité agricole serait bien moindre et jusqu’à 75 % de nos récoltes subiraient une baisse de rendement.

Pour en savoir plus :

Sur les insectes pollinisateurs

Sur les insectes bénéfiques

Moins de gaz à effet de serre
Avec la présence d’arbres dans une bande riveraine aménagée, il est possible de capter le dioxyde de carbone (CO2), ce qui contribue à réduire les gaz à effet de serre.

Le saviez-vous?

Une bande riveraine composée d’arbres feuillus espacés aux 3 mètres peut séquestrer jusqu’à 560 tonnes de CO2 par kilomètre sur une période de 40 ans1, soit l’équivalent des émissions d’un camion F150 qui parcourt 44 000 km/ année, pendant 40 ans.

Source : simulateur économique (site web) 

Des travaux aux champs plus sécuritaires
Grâce à la bande riveraine, le couloir végétal accroit la sécurité au travail pour les opérateurs de machinerie agricole, en réduisant les risques de renversement des tracteurs dans les talus lors des travaux de préparation du sol. Par le fait même, les probabilités de déversements accidentels d’intrants agricoles dans l’eau s’en trouvent diminuées.
De plus beaux paysages
Une bande riveraine bien aménagée contribue à embellir le paysage rural grâce à sa végétation qui apporte une diversité visuelle. Qu’elles soient herbacées, arbustives ou arborescentes, les bandes riveraines rehaussent la beauté du panorama, tout en préservant la qualité de l’eau. L’eau devient plus claire et plus fraîche ce qui profite à l’ensemble de la collectivité et permet de maintenir les usages récréatifs du cours d’eau. Aménager une bande riveraine, c’est aussi améliorer la qualité de vie et favoriser le bon voisinage.

Les bénéfices de la bande riveraine

La bande riveraine peut aussi apporter son lot de défis, dont certaines contraintes aux activités culturales comme par exemple, la perte de superficies cultivables, l’arrivée d’animaux et de végétaux indésirables, l’entretien des sorties de drains. Bien qu’importants, ces inconvénients ne font pas le poids face aux nombreux avantages de la bande riveraine.

 ÉconomiquesAgronomiquesEnvironnementauxRécréatifs
Minimise la perte de sol et de fertilisantsxxx
Freine l'érosion et assure la pérennité du cours d'eauxxxx
Filtre les polluants et les nutrimentsxxxx
Stabilise les bergesxxxx
Contribue à l'efficacité du système de drainage souterrainxxx
Permet d'exécuter les travaux aux champs en toute sécuritéxxx
Favorise la faune et la florexxxx
Embellit le paysagexxx
Rafraichit le bord de l'eauxx
Assure la pollinisationxxx
Contrôle les ravageursxxx
Améliore la qualité de l'eauxxxx