Des techniques d’implantation distinctes

Selon le type de bande riveraine que vous choisirez (herbacée, arbustive et arborescente), les techniques d’implantation devront être adaptées et devront tenir compte de nombreux facteurs.

La bande riveraine herbacée
La bande riveraine arbustive
La bande riveraine arborescente

Pour en savoir plus :

Quels végétaux choisir ?

Lorsque vous aménagez votre bande riveraine, le choix des végétaux est déterminant. Il faut sélectionner les plantes qui conviennent au site, en respectant notamment la rusticité, la localisation dans les talus (bas, milieu et replat du talus), le type de sol, l’ensoleillement, etc.

Pour vous aider à faire la bonne sélection, voici deux outils à consulter :

Avant de passer à l’action, il est important de bien planifier le projet, d’obtenir un devis et de sélectionner la végétation pour pouvoir la commander dans les délais. Pour vous guider dans le choix d’essences adaptées au site, n’hésitez pas à consulter des experts. Attention! Certaines municipalités régionales de comté (MRC) ont des exigences particulières quant aux espèces indigènes que vous pouvez implanter.

Le saviez-vous?

Le cornouiller, une espèce indigène, bien adaptée à son milieu naturel.

L’utilisation d’espèces indigènes permet d’obtenir un plus grand succès de plantation et un entretien minimal. Ces espèces présentes dans le milieu naturel sont adaptées à l’écosystème.

Le truc du producteur

L’érable à Giguère, une espèce envahissante et peu recommandée.

Prenez des mesures pour prévenir la prolifération de plantes envahissantes. Par exemple, au lieu de planter des érables à Giguère, choisissez un mélange de feuillus nobles comme des chênes et des arbres à croissance rapide comme le chêne rouge, le mélèze laricin, le peuplier deltoïde. Attention! Il est important de ne pas planter des frênes en raison de l’agrile du frêne, un insecte exotique ravageur.